Accident vasculaire cérébral chez les seniors

Publié le : 01 juin 20184 mins de lecture

L’AVC chez les seniors représente l’une des causes majeures de décès et de handicap. L’accident vasculaire cérébral est dû à la rupture d’un vaisseau dans le cerveau ou l’occlusion d’une artère cérébrale. Si cette maladie était considérée comme étant réservée exclusivement aux seniors, on constate que 10 % des accidents vasculaires cérébraux touchent les personnes de moins de 45 ans.

Causes et signes de l’attaque cérébrale

La cause principale de l’accident vasculaire cérébral chez l’adulte est l’arrêt soudain de la circulation sanguine située dans une zone du cerveau. Ce problème entraîne des lésions qui peuvent se manifester par une paralysie, des pertes de mémoire ou des difficultés de langage ou d’écriture. Pour aider le patient à surmonter ces symptômes, les personnes qui souffrent d’accident vasculaire cérébral peuvent faire appel aux services d’un kinésithérapeute ou orthophoniste. Il est difficile de détecter les causes d’un AVC. Toutefois, cette attaque cérébrale est souvent provoquée par le développement de plaques de lipides situés dans les vaisseaux sanguins, un anévrisme, une hypertension artérielle. Tous ces problèmes peuvent favoriser la rupture d’une artère du cerveau.

AVC chez les seniors, des symptômes à surveiller

La plupart des symptômes d’AVC chez les seniors n’ont pas de signes précurseurs avant la crise. Toutefois, certains signes peuvent être suivis. Ainsi, les symptômes d’AVC chez les seniors peuvent apparaître de manière brutale. C’est le cas des difficultés de compréhension, paroles confuses, troubles de la vision, engourdissement d’un côté, problèmes d’équilibre, tremblements…

Vivre après un accident vasculaire cérébral qui a entraîné des difficultés cognitives ou motrices demande de la réadaptation et des solutions pour combler la perte d’autonomie. En cas d’AVC, inutile de sombrer dans la fatalité, il faut agir rapidement. Un traitement rapide est la solution pour améliorer l’état du malade.

Conseils pour limiter les risques d’AVC

Pour réduire au maximum l’apparition d’accident vasculaire cérébral et pour vivre plus sereinement, il est recommandé de manger de manière saine et de faire de l’exercice. Ces habitudes du quotidien réduisent les risques d’apparition d’AVC chez les seniors et les adultes. De plus, l’arrêt du tabac et une consommation modérée d’alcool font partie des conseils à suivre si l’on veut diminuer les risques d’AVC.

Il faut également suivre attentivement les traitements médicamenteux notamment les remèdes pour soigner le diabète, faire baisser le cholestérol… Pour prévenir les risques d’AVC chez les seniors à risque, on peut les prescrire de l’aspirine. Ce traitement permet de diminuer les risques de formation éventuelle d’un caillot de sang.

Plan du site