Quel type de vitamine d choisir ?

vitamine d

Publié le : 03 février 20216 mins de lecture

La vitamine D (calciférol) est connue pour son rôle essentiel dans la santé osseuse, le bon fonctionnement du système immunitaire et neuromusculaire. Une supplémentation en vitamine D naturelle se révèle indispensable notamment en période hivernale. Petit guide pour bien choisir cette vitamine.

La Vitamine D naturelle, où la trouver ?

L’organisme fabrique la vitamine D à partir de la lumière du soleil qu’il capte majoritairement de mars à octobre. Trente minutes au soleil deux à trois jours par semaine suffisent pour couvrir nos besoins journaliers. L’alimentation complète cet apport à raison de 10 à 20 %, qui reste encore bien trop insuffisant en l’absence de luminosité. C’est la raison pour laquelle une supplémentation est nécessaire durant l’hiver, lorsque le rayonnement solaire est insuffisant. La vitamine D est connue sous cinq formes, dont les plus connues sont la vitamine D naturelle dite vitamine D2 (ergocalciférol), d’origine végétale et la vitamine D3 (cholécalciférol), d’origine animale. D’un point de vue biochimique, la vitamine D2 est très proche de la vitamine D3. Cette précieuse substance organique se trouve donc naturellement présente :

Pour la vitamine D3

  • Dans les poissons gras (sardine, saumon, morue, maquereau, anchois, tilapia, thon en boite…) Pour couvrir les besoins journaliers humains en vitamine D par l’alimentation, l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) conseille de consommer deux portions de poissons par semaine, dont une portion de poisson gras.
  • Dans les huiles de foie de poisson (morue, flétan). L’huile de foie de morue est très riche en vitamine D3.
  • Dans les jaunes d’œufs. L’œuf, particulièrement le jaune, présente une bonne teneur en vitamine D. Deux œufs cuits contiennent entre 1.42 et 2.2 µg de vitamine D (soit 5.45 µg pour 100 g)
  • Dans les abats (foie de veau, rognons…)
  • Dans le beurre et les laitages entiers

Pour la vitamine D2

  • Dans les champignons (cèpes, girolles, chanterelles, morilles ou champignons de Paris)
  • Dans certains végétaux (lichens, algues rouges, laitue de mer…) Ces végétaux contiennent une molécule dénommée ergostérol extraite au moyen d’alcool et d’enzymes que l’on expose ensuite aux rayons UV.

Les raisons de privilégier la vitamine D sous forme naturelle

Éviter les risques de surdosage

Les différentes vitamines D sont la plupart du temps prescrites sous forme synthétique via des ampoules fortement dosées. Il s’agit de vitamines de synthèse autrement dit chimiques, produites par les laboratoires pharmaceutiques. Il faut savoir que la vitamine D agit comme une hormone. Prendre une dose trop importante sature l’organisme, bloque les récepteurs et la synthèse naturelle de la vitamine par la peau provoquant une sorte d’intoxication. Il a aussi été constaté que la forme synthétique de la vitamine D induit à la longue des dépôts de calcium dans les artères. Il est donc préférable de privilégier l’usage de la vitamine D bio. Le risque de surdosage est impossible avec les vitamines naturelles.

La vitamine D3 bio est meilleure pour la santé

Les compléments alimentaires non bio intègrent la plupart du temps des ingrédients issus de la pétrochimie (ou ingrédients de synthèse) pouvant se révéler néfastes pour la santé. Il est donc préférable d’opter pour des compléments alimentaires bio reconnus AB ou Ecocert. Ces labels vous assurent de consommer un complément nutritif de qualité avec une fabrication respectueuse de l’environnement comprenant entre 95% et 100% de composants issus d’une agriculture biologique. Les vitamines D3 végétales fabriquées et contrôlées en France font notamment l’objet d’une règlementation extrêmement stricte.

Quelle forme choisir ?

Différentes formules existent à disposition des personnes souhaitant se supplémenter en vitamine D3.

La forme liquide : gouttes ou ampoules

La vitamine D est présentée dans des flacons à distiller en gouttes, un peu tous les jours, au moyen d’une pipette. Elle existe également sous forme d’ampoule, en forte dose à prendre de manière plus espacée. La forme liquide reste néanmoins moins efficace car l’absorption de la vitamine D liquide n’est pas optimale. L’organisme perd la plupart du temps le bénéfice des éléments nutritifs avant qu’ils passent dans l’intestin où a lieu la digestion de la vitamine.

La forme micro-encapsulée

La micro-encapsulation est particulièrement recommandée pour se supplémenter en toute sécurité avec de la vitamine D3 végétale. Ce procédé consiste à immobiliser les ingrédients actifs dans une matrice ou une capsule. Il revêt de nombreux avantages comme le masquage du goût, la protection du produit de la chaleur, de la moisissure et de l’oxygène (contrairement à l’huile de vitamine D susceptible de rancir rapidement). La micro-encapsulation favorise surtout la libération régulée ou progressive du produit. Il se dissout également plus rapidement dans l’estomac.

En poudre

Facile d’utilisation, la vitamine en poudre se dissout dans de l’eau, dans les jus de fruits ou encore se mélange aux aliments. La forme poudre facilite aussi le dosage en fonction de besoins tout en respectant la posologie.


Plan du site